top of page

Comment aider un enfant avec TDA à apprendre?

Dernière mise à jour : 7 juin



L'enfant avec TDA(H) est très souvent en difficulté à l'école. Ses apprentissages scolaires sont en effet compliqués en raison de ses difficultés de concentration (TDA) et parfois d'impulsivité et hyperactivité (TDAH) alors comment l'accompagner dans ses apprentissages ? Comment faire pour que son enfant avec TDA(H) puisse lui aussi réussir ses apprentissages scolaires ?


Dans cet article, nous vous proposons des éléments de réponse en nous basant sur les critères de diagnostic du DSM-5. Ces critères ont été simplifiés afin d'alléger l'article, n'hésitez pas à consulter le lien glissé sous la précision DSM-5 et/ou notre fichier repérage. Pour chaque catégorie, il faut au moins 6 critères sur 9. Un enfant peut souffrir de TDA sans Hyperactivité (2e série de critères).


Vidéo reprise en article ci-dessous.


Comment aider un enfant qui souffre d'inattention (TDA) à apprendre ?


TDA -Inattention : critères de diagnostic
  • Souvent il ne parvient pas à prêter attention aux détails et fait des erreurs d'étourderie.

Solutions pour accompagner dans ses apprentissages scolaires un enfant qui souffre d'inattention :

Mettre en valeur des mots clés.

Donner des consignes précises et claires.

Proposer des mémos avec les notions essentielles.

L'ensemble de ces points est bien sûr pris en compte dans nos kits. Les mots clés sont parfois écrits en gras, très souvent surlignés.


  • Souvent il éprouve des difficultés à soutenir son attention au travail ou dans ses jeux.

Solutions pour aider un enfant TDA à apprendre :

Faire des pauses régulièrement. On conseille parfois d'alterner temps de concentration d'une vingtaine de minutes et pauses de 5 mn, mais cela dépend fortement de l'enfant et de l'activité car un enfant avec TDA peut rester concentré très longtemps lorsqu'il se passionne pour une activité, il importe alors de ne pas couper son élan.

Alterner les activités : activités de culture/activités de type scolaire/activités mises en action (bricolages, recettes, dessins, manipulations diverses, jeux, etc.).

L'attention est une clé essentielle pour mémoriser. Pour mieux se concentrer et mieux mémoriser, il est particulièrement intéressant de créer du lien entre les apprentissages, cela est particulièrement possible avec la pédagogie de projet que nous avons développée en créant des apprentissages variés autour d'un même thème.


  • Souvent semble ne pas écouter lorsqu'on lui parle personnellement.

Solution : le rendre acteur de ses apprentissages.

Là encore la pédagogie de projet place l'enfant au centre de ses apprentissages, en particulier s'il choisit ses thèmes.


  • Souvent ne se conforme pas aux consignes et ne parvient pas à mener à leur terme ses devoirs scolaires.

Solutions :

Lui laisser une marge de liberté pour organiser son travail et pour sa réalisation.

Réaliser que penser différemment, c'est aussi ouvrir un nouveau regard et une alternative.

Proposer assez pour pouvoir choisir (nous proposons par exemple des kits très riches afin de pouvoir sélectionner).

Lier les apprentissages, proposer différents angles (y compris vidéos) afin de s'assurer que des connaissances soient acquises d'une autre façon si la première approche ne convient pas.


  • Souvent difficile d'organiser ses travaux ou activités

Solutions :

Disposer d'outils de repérage (calendrier, emploi du temps, application d'organisation, etc.).

Besoin de cadre, de repères, de routines.

Guidage (par exemple nous proposons des "missions" dans certains kits et la très grande majorité des kits sont présentés en sous-thématiques (= 1 semaine d'activités en moyenne).)


  • Evite souvent ou fait à contre-coeur les activités nécessitant un effort mental soutenu.

Solutions :

Encourager

Importance d'avoir des activités plaisir, de ne pas réaliser plusieurs activités jugées compliquées à la suite.

Alterner activités scolaires et activités créatives.

Tenir compte du profil hétérogène souvent associé. C'est une des raisons pour lesquelles le Monde de Mei et Noé propose des kits et des programmes par cycle (3 années).


  • Perd souvent les affaires nécessaires à son travail ou ses activités.

Solutions :

Disposer de casiers de couleurs (colorés ou bien avec un point coloré identique à la matière correspondante).

Prendre l'habitude de systématiquement remettre à sa place après utilisation.

Un même support pour tous les apprentissages (cas des kits par exemple).


  • Se laisse souvent distraire par des stimuli externes.

Solutions :

Limiter les sollicitations.

Apprendre dans le calme.

Un juste équilibre d'images, un des points sur lesquels nous sommes vigilantes : une absence d'images peut conduire à un décrochage alors que trop d'images sur-sollicitent l'attention et risquent de provoquer un décrochage là encore.


  • Oublis fréquents dans la vie quotidienne

Solution : créer des routines.


Comment accompagner les apprentissages d'un enfant hyperactif ?

Comment accompagner mon enfant TDAH ? Comment accompagner mon enfant hyperactif ?

6 symptômes parmi les suivants pour parler d'hyperactivité. Comme pour l'inattention, ils persistent depuis plus de 6 mois, ne correspondent pas à l'évolution habituelle d'un enfant et ne sont pas liés à un problème d'opposition ou d'incompréhension.

  • Remue souvent les mains ou les pieds ou se tortille sur son siège.

  • Se lève souvent alors qu'il est censé rester assis.

  • Court et grimpe souvent dans des situations inappropriées.

  • Reste difficilement tranquille dans les jeux ou activités de loisir.

  • Est souvent "sur la brèche" ou comme s'il était "monté sur ressorts".

  • Parle souvent trop.

  • Laisse souvent échapper la réponse à une question pas encore terminée et attend difficilement son tour de parole.

  • Attend difficilement son tour.

  • Interrompt souvent les autres ou impose sa présence.


Solutions :

Bouger autant que besoin

Faire du sport

Faire des activités dynamiques et manipuler

Manipuler des objets : hand spinner, etc.

Si impossible de bouger librement, au moins possible de bouger sur un vélo pupitre ou en secouant par exemple une chambre à air placée entre deux chaises.


Anxiété, Hypersensorialité et Troubles souvent associés au TDA(H)

Anxiété, hypersensorialité et TDA

Fréquemment d'autres difficultés sont associées au TDA(H). Le Trouble du Déficit de l'Attention peut ainsi être associé à un trouble dys (dyslexie, dyscalculie, dyspraxie, dysphasie notamment) ou à de l'autisme.

Il peut également être associé à de l'hypersensorialité.

De plus le Trouble du Déficit de l'Attention peut provoquer de l'anxiété.

Solutions :

Connaître les hypersensorialités de l'enfant et les prendre en compte.

Appendre à gérer ses émotions, plusieurs outils sur le site.

De plus, les pistes suivantes sont utiles : manger équilibré, boire suffisamment, dormir assez, méditation, méditation de pleine conscience, activité sportive, activité créative.


Images Pixabay

Comments


bottom of page