top of page

Living-books, 20 livres et 1 musée en ligne pour parler de la 2e guerre mondiale



En ce moment se produisent les célébrations pour les 80 ans du débarquement en Normandie. Nous avons donc décidé de partager avec vous la liste de living books , livres pour évoquer la 2e guerre mondiale, que nous proposons à nos utilisateurs de programmes.


Les différents ouvrages ont été choisis pour la qualité de leur écriture, les points de vue différents et, autant que possible, la qualité des illustrations.


Living books, 10 livres pour parler de la 2e guerre mondiale avec les cycles 3 (CM) et plus :

Inconnu à cette adresse par K.Kressman Taylor : "Une longue complicité unit Max et Martin, deux associés marchands d'art. En 1932, Martin retourne vivre en Allemagne, tandis que Max, juif américain, demeure en Californie. Quand Martin espace leur correspondance, Max s'inquiète. L'Histoire aura-t-elle raison de leur amitié ?"


Rouge Braise par Rolande Causse : "1944 : la guerre bat son plein et les bombardements deviennent trop dangereux. Dounia et sa grand-mère se réfugient à Saint-Léon, paisible village de Bourgogne. Mais des événements étranges se produisent : la radio diffuse des messages incompréhensibles, oncle Georges va chercher des armes en pleine nuit... Bientôt Dounia est chargée d'une mission qui doit à tout prix rester secrète..."


Le journal d'Anne Frank par Anne Frank : (autobiographie) : "Anne Frank est née le 12 juin 1929 à Francfort. Sa famille a émigré aux Pays-Bas en 1933. À Amsterdam, elle connaît une enfance heureuse jusqu’en 1942, malgré la guerre. Le 6 juillet 1942, les Frank s’installent clandestinement dans «l’Annexe» de l’immeuble du 263, Prinsengracht. Le 4 août 1944, ils sont arrêtés sur dénonciation. "


Le maître de piano par Maureen F. Dahlberg : "Autriche, 1938. Nina rêve de devenir une grande pianiste. Herr Hummel, professeur renommé, accepte de la préparer au concours d'entrée de l'Académie de Vienne. Une grande amitié naît entre Nina et le vieil homme dont le passé reste pourtant mystérieux. C'est l'arrivée des nazis au pouvoir qui fera éclater la vérité..."


Mon ami Frédéric par Hans Peter Richter : "En Allemagne, avant la guerre, deux enfants sont inséparables. L'un d'eux s'appelle Frédéric. Il est juif. Lorsque Hitler prend le pouvoir en 1933, la situation de la famille de Frédéric devient de plus en plus difficile. Jusqu'à ce que le dictateur décide que les Juifs n'ont pas le droit de vivre : on les insulte, on les chasse, et bientôt Frédéric est renvoyé de l'école..."


L'étonnante histoire d'Adolphus Tips, Michael Morpurgo : "Pendant la Seconde Guerre mondiale, le village de Slapton doit être évacué. Au moment du départ, la jeune Lily s'aperçoit que son chat Tips a disparu. Au péril de sa vie, elle part à sa recherche et franchit les barbelés qui entourent le village. Heureusement, Adolphus, un soldat américain, lui apporte son aide. Dès lors se noue entre eux une sincère amitié. Mais un jour, le jeune homme part au combat..."


Une résistante sauve des oeuvres d'art : Rose Valland, Gentil Mano : "Paris 1940, pendant l'Occupation. Attachée de conservation au musée du Jeu de Paume, Rose Valland assiste, impuissante, au pillage du patrimoine français par les hommes du IIIe Reich. Dans le plus grand secret et au péril de sa vie, elle décide de mener un combat en répertoriant, jour après jour, les oeuvres stockées dans son établissement après avoir été volées aux juifs, aux francs-maçons comme aux musées, pour ensuite être acheminées vers l'Allemagne nazie... Le parcours exemplaire d'une figure de la Résistance sur le front de l'art."


Emile et Mado, enfants dans la résistance de Sophie de Mullenheim : "Paris, printemps 1942.

Depuis l’emprisonnement de son père par les Allemands dès le début de la guerre, Emile, 12 ans, vit seul avec sa maman et leur chien Puce. Les conditions de vie sont difficiles à cause de l’occupation et du rationnement. La mère d’Emile qui est infirmière doit travailler double. Mais ce soir – ou plutôt cette nuit – Emile est inquiet. Il est deux heures du matin et sa mère n’est toujours pas rentrée."


Quand j'étais petite pendant la seconde guerre mondiale de Lasserre Hélène et Bonotaux Gilles : "Entre les affrontements du début de la guerre, l'occupation allemande, les tickets de rationnement, les arrestations et les sirènes prévenant les bombardements, ce récit sous forme de témoignage vous fera découvrir les grands moments de cette guerre, au quotidien. Heureusement, notre protagoniste continue à s'amuser, à aller à l'école où elle écrit avec sa plume Sergent-Major, et part même en vacances en zone non-occupée pour voir ses grands-parents."


L'ami interdit de Vincent Dumas et Surducan Ileana : "Georges a 12 ans en 1940 quand il décide d'arrêter l'école et d'apprendre la cuisine dans le restaurant de monsieur JOE. En pleine période d'Occupation et malgré les privations, le jeune garçon progresse en cuisine grâce à la complicité d'un homme, Johann. Très tôt, tous les matins, celui-ci vient le rejoindre en cuisine et les deux amis mitonnent des plats savoureux. Cette relation ira bien au-delà d'un partage de recettes et ces rendez-vous deviendront de purs moments de bonheur. Mais voilà, il y a un problème, un très gros problème... Johann qui demeure si gentil avec le petit apprenti est avant tout un officier allemand."


Adam et Thomas de Appelfeld Aharon : "Quand la mère d'Adam le conduit dans la forêt, elle promet de venir le chercher le soir même. « Aie confiance, tu connais la forêt et tout ce qu'elle contient », lui dit-elle. Mais comment avoir confiance alors que la guerre se déchaîne, que les rafles se succèdent dans le ghetto et que les enfants juifs sont pourchassés ? La journée passe. Adam retrouve Thomas, un garçon de sa classe que sa mère est également venue cacher là."


Bonus : Musée de la résistance en lignehttps://www.museedelaresistanceenligne.org/


Living books, 10 livres en plus pour parler de la 2e guerre mondiale au collège

Isoko et Ichiro Hatano, L'enfant d'Hiroshima : "Les lettres d'Ichirô, élève au lycée de Tokyo, et d'Isoko, sa mère, qui vit à la campagne, tissent un lien unique que la séparation rend encore plus fort. Touchante est la délicatesse maternelle qui respecte la liberté et la sensibilité de son fils à une époque aussi douloureuse que celle d'Hiroshima au temps de la guerre. Touchante est la plume d'Ichirô quand il écrit : "Faites rage, lames et vents du monde impur, moi j'avance dans la vie, aux côtés de ma mère."


Tatiana de Rosnay, Elle s'appelait Sarah : "Paris, juillet 1942 : Sarah, une fillette de dix ans qui porte l'étoile jaune, est arrêtée avec ses parents par la police française, au milieu de la nuit.

Paniquée, elle met son petit frère à l'abri en lui promettant de revenir le libérer dès que possible. Paris, mai 2002 : Julia Jarmond, une journaliste américaine mariée à un Français, doit couvrir la commémoration de la rafle du Vél d'Hiv. Soixante ans après, son chemin va croiser celui de Sarah, et sa vie va changer à jamais. Elle s'appelait Sarah, c'est l'histoire de deux familles que lie un terrible secret, c'est aussi l'évocation d'une des pages les plus sombres de l'Occupation."


Uri Orlev, Une île, rue des oiseaux : "Alex, onze ans, petit garçon juif de Pologne, voit le monde s'écrouler autour de lui : sa mère arrêtée, ses amis disparus. Et voilà que les Allemands emmènent son père avec tous les habitants de la rue. Alex se retrouve seul dans le ghetto vide. Il s'aménage une cachette où il tente d'organiser son attente. Les mois passent, les espoirs s'amenuisent."


Remo Forlani, Pour l'amour de Finette : "Le jour où les Allemands entrent dans Paris, Adrienne, jeune et rieuse bonne à tout faire, se retrouve seule, absolument seule, dans le passage Sainte-Delphine (Paris XIe). Elle est sur le point de succomber à l'angoisse lorsqu'elle découvre une adorable petite chatte de gouttière aussi perdue qu'elle...

Par amour pour Finette, Adrienne deviendra une Madame Noé. Durant toute l'Occupation, son seul souci sera de sauver le plus grand nombre d'animaux possible. Les plus cocasses et les plus insolites quadrupèdes passeront dans son giron, traînant à leurs trousses de bien curieux humains..."


Sophie Doudet, Un ado nommé Churchill : "Automne 1886. Le jeune Winston étudie au collège d'Harrow près de Londres, loin de ses parents qui ne viennent jamais le voir. Insolent, orgueilleux et néanmoins brillant, l'adolescent ne cherche qu'une chose : la reconnaissance de son père, le grand Randolph Churchill, homme politique célèbre qui le méprise. Pour attirer son attention, Winston multiplie les provocations et les mauvaises plaisanteries, mais rien ne semble fonctionner. Comment alors, convaincre celui qu'il admire par-dessus tout qu'il est digne de sa confiance ?"


Mary-Ann Schaffer, Le cercle littéraire des amateurs d'épluchures de patates: "1946, alors que les Britanniques soignent les blessures de guerre, Juliet Ashton, écrivain en manque d'inspiration, entreprend une correspondance avec les membres attachants d'un cercle de Guernesey. De confidences en confidences, la page d'un nouveau roman vient de s'ouvrir pour la jeune femme, peut-être aussi celle d'une nouvelle vie..."


Frédéric Couderc, Je n'ai pas trahi : "Une enquête palpitante qui alterne récits de Résistance et vendetta moderne.

Luna, seize ans, vient d'emménager à Ajaccio où sa mère a décidé de refaire sa vie. Seule comme jamais, elle se plonge dans les études et décide de préparer le Concours national de la résistance. En remontant le fil de l'Histoire, elle découvre le sort méconnu des Juifs de Corse. Ce qui n'était pour elle qu'un devoir de classe lui permet, contre toute attente, de lever un lourd secret familial."


Ruta Sepetis, Ce qu'ils n'ont pas pu nous prendre (à partir de 14 ans et attention si sensible): "Lina est une jeune Lituanienne comme tant d'autres. Très douée pour le dessin, elle va intégrer une école d'art. Mais un nuit de juin 1941, des gardes soviétiques l'arrachent à son foyer. Elle est déportée en Sibérie avec sa mère et son petit frère, Jonas, au terme d'un terrible voyage. Dans ce désert gelé, il faut lutter pour survivre dans les conditions les plus cruelles qui soient. Mais Lina tient bon, portée par l'amour des siens et son audace d'adolescente. Dans le camp, Andrius, 17 ans, affiche la même combativité qu'elle."


Markus Suzak, La voleuse de livres : (bons lecteurs) "Leur heure venue, bien peu sont ceux qui peuvent échapper à la Mort. Et, parmi eux, plus rares encore, ceux qui réussissent à éveiller Sa curiosité.

Liesel Meminger y est parvenue.

Trois fois cette fillette a croisé la Mort et trois fois la Mort s'est arrêtée.

Est-ce son destin d'orpheline dans l'Allemagne nazie qui lui a valu cet intérêt ? Ou sa force extraordinaire face aux événements ? À moins que ce ne soit son secret... Celui qui l'a aidée à survivre et a même inspiré à la Mort ce joli surnom : la Voleuse de livres..."


Paule Du Bouchet, Chante Luna : "Varsovie 1939. Luna, jeune Juive d'origine polonaise, n'a qu'une passion, la musique et le chant. Sa voix est merveilleuse. Elle a quatorze ans lorsque les troupes allemandes entrent en Pologne. Très vite, la population juive est enfermée dans le ghetto. Commencent alors la persécution, la misère, la peur, la mort. Luna voit peu à peu disparaître tous les siens. Dans le cauchemar de la guerre, elle participe à la résistance du ghetto de Varsovie avec, pour seules forces, sa voix hors du commun et sa volonté de vivre et d'aimer..."


Découvrez également une grande frise (frise simplifiée et frise historique détaillée sur notre site) et un jeu avec les dates clés (niveau primaire ou collège) permettaient d'avoir des repères.


Les présentations sont des présentations éditeurs.

0 commentaire

Comments


bottom of page