top of page

Comment faire l'Instruction en famille ?

Dernière mise à jour : il y a 6 jours


Instruction en famille, comment faire ?

Ecole ou instruction en famille ? Avant 2022, il était très facile de passer de l'un à l'autre. Deux déclarations (mairie et inspection académique) suffisaient. Puis des contrôles étaient prévus (ils le sont toujours). Depuis 2022, il faut demander l'autorisation.

Pour quelles raisons choisir l'instruction en famille ?

Peut-on toujours choisir l'école à la maison ?

Et ensuite, quels choix d'instruction en famille s'offrent à nous ?

Y a-t-il des contrôles prévus pour l'école à la maison ?

Réponse à vos questions dans cet article.


Pour quelles raisons choisir l'instruction en famille ?

Bien des raisons peuvent motiver ce choix.

On tend à distinguer trois grands profils :

  • les familles qui ont choisi de pratiquer l'instruction en famille, parfois bien avant que l'enfant naisse ;

  • les familles qui ont été confrontées à une situation difficile à l'école (violences scolaires, difficultés d'apprentissage sans réelle prise en compte, phobie scolaire, dépression en raison d'un système scolaire peu adapté aux spécificités de l'enfant, etc.), la situation est subie, la famille rêve d'un retour à l'école ;

  • les familles qui ont été confrontées à une situation difficile à l'école (cf. paragraphe précédent) et qui ont pris goût à l'instruction en famille, celle-ci répondant particulièrement aux besoins de l'enfant.


En 2018, j'avais réalisé un vaste sondage (517 familles participantes en une semaine) afin de connaître les raisons principales des familles.

Près de 85 % des parents parlaient du désir de suivre le rythme d'apprentissage de leur enfant.

73,5 % évoquaient le rythme de vie de leur enfant (besoin de sommeil, de manger, de repos, d'aller librement aux WC, etc.)

Près de 67 % précisaient le besoin d'apprendre dans une ambiance détendue et en confiance.

Près de 67 % évoquaient également le besoin de bouger à sa guise et autant que besoin.

66 % ajoutaient souhaiter que leur enfant dispose de plus de temps libre pour jouer, inventer, créer et découvrir ses propres projets.

Très clairement, c'est le besoin de suivre au mieux le rythme et les besoins des enfants qui primait et qui prime toujours.


Et c'était d'autant plus vrai que 6 personnes sur 10 avaient un enfant de moins de 6 ans.

Seule 1 famille sur 5 comptait un enfant de plus de 11 ans.


La plupart des familles choisissent l'instruction en famille pour une période courte (2 à 3 ans), certains optent pour quelques mois seulement et d'autres pour une instruction en famille longue.


Pour aller plus loin, découvrez notre article : Qui sont les familles qui font l'école à la maison ?


Peut-on toujours choisir l'école à la maison ?

Ce n'est toujours pas l'école qui est obligatoire, mais bien l'instruction.

Depuis 2019, les enfants sont concernés dès l'année de leur 3 ans (enfants nés en 2021 donc pour cette année 2024) et jusqu'à 16 ans.

Depuis 2022, les familles souhaitant instruire leur enfant doivent déposer un dossier de demande d'autorisation. Et pour tout dire, cela a considérablement compliqué la vie des familles sans école car les réponses sont aléatoires.


Point commun : quelle que soit la réalité de la famille, un dossier doit être complété (y compris si CNED réglementé). Le dossier de demande d'autorisation doit être déposé entre le 1er mars et le 31 mai de l'année scolaire à venir.

Dans des circonstances exceptionnelles, il est possible de déposer un dossier hors délais.

4 motifs sont retenus :

1- Problème de santé ou handicap empêchant une scolarité classique

2- Pratique sportive ou artistique intensive

3- Itinérance en France des personnes responsables de l'enfant ou Eloignement géographique de tout établissement scolaire public

4- Situation propre à l'enfant motivant le projet éducatif


Les documents à fournir dépendent de la situation.

Sur notre plateforme, nous proposons un dossier complet pour vous aider à compléter ce dossier.


Et, ensuite, quels choix d'instruction s'offrent à nous ?

Ce choix, il faut maintenant l'anticiper dès le projet éducatif si vous dépendez de la situation 4 même si certains changements en cours d'année seront possibles.


Toutes les propositions ci-dessous sont valables pour tous, à l'exception du CNED réglementé.


Le CNED réglementé peut être possible avec les situations 1 à 3.

Si situation 4, vous pourrez payer le CNED libre (même contenu, mêmes devoirs, mêmes enseignants, seul le tarif change : gratuité ou paiement).

Le CNED ou d'autres cours par correspondance classiques permettent de suivre le programme et de faire strictement l'école à la maison.

Ces cours présentent cependant les mêmes inconvénients que le système scolaire en raison de leur approche traditionnelle. Si l'approche en question ne convenait pas à votre enfant, il est plus que probable que ces cours ne lui conviendront pas d'avantage. Les différences sont qu'il pourra mieux avancer à son rythme, bouger à sa guise et apprendre dans une ambiance plus détendue (cela dépend toutefois de la pression des devoirs ressentie).


Pour votre enfant qui a besoin d'apprendre autrement et/ou parce que cette reproduction du modèle scolaire ne vous convient pas, d'autres options existent :

  • l'utilisation de cahiers du commerce qui, en fait, ont les mêmes inconvénients que les cours par correspondance.


  • une pédagogie alternative : les pédagogies les plus connues sont la pédagogie Montessori (il manque généralement l'émulation classe recherchée dans cette pédagogie), la pédagogie Steiner, la pédagogie Freinet ou la pédagogie Charlotte Mason.


  • le worldschooling qui consiste à apprendre dans le monde. On pense bien sûr aux familles itinérantes, mais il est aussi possible de le pratiquer depuis chez soi. Il s'agit alors de voyager virtuellement et d'apprendre au gré de "ses voyages". C'est ce que nous proposons avec nos kits à dominance géographique.


  • le unschooling : très difficile à mettre en place aujourd'hui en France, en particulier à compter du niveau primaire, car il s'agit de laisser l'enfant acteur de ses apprentissages. L'enfant est libre d'apprendre comme il le désire. Contrairement à ce qui est régulièrement imaginé, il ne s'agit pas de laisser l'enfant livré "à lui-même" ou de refuser tous les supports formels. C'est au contraire une démarche active du parent qui est un soutien pour l'enfant. Il propose, cherche à rebondir sur les intérêts de l'enfant tant que celui-ci en a besoin (les enfants qui grandissent en unschooling sont souvent autonomes très tôt car ils ont pu poursuivre leurs enthousiasmes).


  • le "laboratoire de découvertes", formule que j'ai imaginée il y a de cela une quinzaine d'années. Il s'agit de jongler entre plusieurs approches, en fonction des besoins des parents et enfants. La plupart des familles sans école choisissent cette option.


  • la pédagogie de projets : celle-ci aurait pu être citée dans les pédagogies alternatives, en particulier s'il s'agit seulement de la choisir pour quelques activités. Mais le Monde de Mei et Noé a tout particulièrement développé cette pédagogie pour imaginer des kits complets à thèmes et des programmes complets.


Y a-t-il des contrôles prévus pour l'école à la maison ?

Tout à fait.

Deux contrôles sont prévus :

  • une enquête "simple" de la mairie tous les 2 ans :

"[...] une enquête de la mairie compétente, uniquement aux fins d'établir quelles sont les raisons alléguées par les personnes responsables, et s'il leur est donné une instruction dans la mesure compatible avec leur état de santé et les conditions de vie de la famille. Le résultat de cette enquête est communiqué à l'autorité de l'Etat compétente en matière d'éducation." (article L.131-10 du code de l'éducation)

  • un contrôle pédagogique annuel :

"L'autorité de l'Etat compétente en matière d'éducation doit au moins une fois par an, à partir du troisième mois suivant la déclaration d'instruction par la famille, faire vérifier que l'enseignement assuré est conforme au droit de l'enfant à l'instruction tel que défini à l'article L. 131-1-1.

Ce contrôle prescrit par l'autorité de l'Etat compétente en matière d'éducation a lieu notamment au domicile des parents de l'enfant. Il vérifie notamment que l'instruction dispensée au même domicile l'est pour les enfants d'une seule famille." (article L.131-10 du code de l'éducation).


Choisir l'école ou l'instruction en famille est une réponse individuelle car différents facteurs sont en prendre en compte : besoins de l'enfant, besoins des parents, accord donné, etc.

Nous avons coutume de dire qu'il n'existe pas de bons ou de mauvais choix, seulement des choix qui vous correspondent !


Image Pixabay


0 commentaire

Comments


bottom of page