top of page

Instruire un enfant de maternelle

Dernière mise à jour : 7 juin




Pour instruire un enfant de maternelle, il importe de commencer par ses besoins fondamentaux. Puis nous verrons comment on peut y répondre concrètement et nous réfléchirons à la nécessité ou non d'un emploi du temps et d'un lieu dédié. Enfin, nous terminerons avec l'intérêt particulier de la pédagogie de projet à la maternelle.


Les idées développées ci-dessous sont reprises dans la vidéo.


Besoins fondamentaux des 3 à 6 ans

Ces besoins particuliers sont essentiellement :

  • le "moi tout seul", c'est-à-dire un besoin d'autonomie croissant,

  • un besoin essentiel de bouger, faire et manipuler. Le tout petit investit pleinement son corps, il le découvre et a un besoin fondamental de le mettre en oeuvre.

  • le besoin d'expérimenter, d'inventer, de créer,

  • le besoin de jouer et jouer pour lui, c'est souvent sérieux ! Il s'investit pleinement dans ses jeux.

  • le besoin de grandir dans un environnement sécurisant alors qu'il est en pleine construction physique et identitaire,

  • le besoin de prendre confiance en lui.


Répondre aux besoins d'apprentissage du petit niveau maternelle

Pour répondre au mieux à ses besoins, nous vous conseillons de mettre à disposition :

  • du matériel créatif : pinceaux, peintures, crayons de couleur, feutres lavables, ciseaux, colle, feuilles, cahiers, pâte à modeler, caisse "aux trésors" avec des petits objets récupérés et pouvant être recyclés, etc. Tout est visible et en fonction de l'enfant (son âge, son tempérament), à disposition immédiate.

  • des coloriages,

  • des instruments de musique (tambourins, maracas, etc),

  • du matériel 3 D : Légos, pièces aimantées à assembler, briques de construction, etc.

  • des jouets bien sûr,

  • des jeux éducatifs uniquement si ceux-ci sont appréciés,

  • des lettres mobiles, des lettres magnétiques pour s'exprimer librement et former de premiers mots (peu importe si les premiers n'en sont pas),

  • une "galerie d'art" : un simple couloir peut devenir une galerie d'art où on accroche ses oeuvres et des oeuvres plus ou moins célèbres d'artistes. Si vous ne pouvez pas utiliser de punaises ou devez les limiter, vous pouvez opter pour un grand panneau en liège sur lequel vous accrochez les oeuvres.

  • des objets sportifs : balles, ballons, cerceau, trottinette, draisienne, vélo, etc.

  • des objets à compter : des réglettes Cuisenaire, des réglettes à imprimer, des pions, des personnages, des pois secs, des attrimaths, etc.

  • un petit élevage à observer (idéalement avec un carnet d'observation).

  • des plantations à réaliser et surveiller, un petit jardin en carré.

  • des sorties naturelles : nature, parc, forêt, etc.

  • des sorties culturelles : bibliothèque, conte à écouter, spectacle, atelier scientifique, musée, château (conseils pour un château dans cet autre article).

  • sa petite bibliothèque avec ses propres livres,

  • son propre magazine, par exemple Babar, Abricot, Winnie, Mille et une histoire, Wakou, Charlotte aux fraises, Pomme d'Api, Petite salamandre, Mes premières belles histoires, Olalar,

  • des cahiers et/ou fiches d'activités où il dispose d'activités en maths et français (nous relativiserons cette proposition dans la dernière partie de l'article),

  • un cabinet de curiosité, c'est-à-dire un petit meuble ou une étagère sur laquelle on entrepose de jolies découvertes (une mue, de jolies pierres, un objet particulier en lien avec une visite, etc.),

  • des outils ménagers à sa taille : balai, balayette, plateau pour aider à mettre la table, etc. Les petits adorent souvent participer à la vie de la maison car ils font comme les grands, développent ainsi leur autonomie, leur motricité, mais aussi leur sens des responsabilités et leur confiance en eux ("moi aussi, je peux").

  • des objets pour la motricité fine : cadres à serrure, maisons des serrures, cadres à lacets, cadres à activités, boule à faire glisser sur un support, etc.

  • des défis créatifs.

Nous vous conseillons également de proposer des jeux de mots. Dans 77 Jeux pour bien parler et préparer la lecture , vous découvrirez 77 propositions.


Faut-il un emploi du temps et un lieu dédié pour l'instruction d'un enfant niveau maternelle ?

Concernant le besoin d'emploi du temps, tout dépend de vous et de votre enfant car il importe de trouver l'équilibre qui vous convient à vous ! Si votre enfant et/ou vous avez besoin de repères fixes, il sera utile d'avoir un emploi du temps. Si au contraire, vous souhaitez pouvoir rebondir au jour le jour et que ce n'est pas anxiogène pour l'un ou l'autre, passez vous d'un emploi du temps.

Dans tous les cas, nous vous conseillons de respecter les besoins fondamentaux de sommeil : se lever lorsqu'il est éveillé, faire la sieste si et seulement si c'est un enfant qui en a besoin, boire et manger lorsqu'il en a besoin et aller aux toilettes au moment où son corps en ressent le besoin (trop de petits ont des soucis de constipation ou infection urinaire car ils doivent se retenir alors même que leur corps est en cours de formation). L'enfant de cet âge a également particulièrement besoin de se mouvoir lorsqu'il en a besoin.


Concernant le besoin de pièce dédiée : tout dépend là aussi de vous ! Un petit a surtout besoin d'être près de personnes auprès de qui il est en confiance. Si vous optez pour une salle, il aura besoin que vous soyez avec lui ou à proximité et de pouvoir venir à chaque fois qu'il le souhaite. Un petit coin pour entreposer le matériel et les livres, coin visible par l'enfant, est cependant très utile et apprécié.


L'intérêt particulier de la pédagogie de projet pour les petits de 3 à 6 ans

En plus des propositions précédentes, les cahiers basiques du commerce ou bien les fiches indépendantes vont répondre aux besoins élémentaires d'un certain nombre d'enfants. Cependant les apprentissages sont généralement découpés, tronqués, et ils sont très frustrants pour les enfants les plus curieux et les plus demandeurs.


La pédagogie de projets présente un intérêt pour tous les enfants de maternelle car elle créé une immersion. Ainsi on va collectionner des images en lien avec un thème (simples images et idéalement nomenclatures). On peut aussi en accrocher à un mur.

Si c'est un pays, un repérage sur un globe et/une carte permet de se repérer dans l'espace. Un documentaire va également permettre d'acquérir des repères géographiques.

Côté histoire, on peut se repérer sur une frise.

On peut également proposer des comptines, des chants, des histoires en lien avec le thème. Le français est ainsi travaillé.

Enfin, on compte en lien avec le thème immersion (y compris recettes et bricolages).


Un enfant curieux avec besoin d'explorer se satisfait difficilement d'offres superficielles.

C'est une expérience que nous avons partagée à trois.

J'ai vécu deux années très ennuyeuses de maternelle avec pour seul souvenir les peintures qui me semblaient l'unique horizon offert. J'ai compensé en apprenant à lire seule à 4 ans.

De son côté, ma fille aînée a vécu ses années maternelle à l'école et elle en a déduit qu'on n'y apprenait rien et que c'était ennuyeux tandis que la cadette a alterné temps scolaires et temps à la maison. Elle allait à l'école pour les copains, estimant aussi que c'était un lieu où on n'apprenait pas (sauf à faire du vélo-sic). A la maison, les cahiers basiques duraient au maximum 2/3 jours et la laissaient avec un goût amer car ils ne lui apportaient aucune émulation intellectuelle.

De même, elles ont été très souvent frustrées par les magazines où d'immenses images (appréciées quant à elles) étaient entourées de phrases brèves. C'est pour cela que son nés nos kits complets à thème niveau maternelle. et pour aller plus loin encore, nous avons ensuite proposé un programme complet. En suivant une pédagogie de projet, grâce à une immersion, tous les domaines du socle commun sont visés.

Astuce en plus : une de nos utilisatrices a investi dans un vidéo-projecteur afin que l'enfant soit plus encore "immergé".


Images Pixabay

0 commentaire

Comments


bottom of page