top of page

Le besoin de nature pour les enfants (et +)

Dernière mise à jour : 18 nov. 2023


Selon un sondage réalisé lors de la fête de la nature en 2015, 96 % des français perçoivent la nature comme un lieu de bien-être et de ressourcement.

En effet, l'impact positif de la nature sur notre santé physique et psychique est avéré !


Pour les enfants, la présence de la nature est encore plus essentielle.


Nature et enfance, quelques pistes de réflexion

  • Ainsi, le Dr Marc Niewenhuijsen a mis en évidence que l'attention cognitive et la mémoire de travail étaient bien meilleures dans les écoles où la végétation était la plus importante (étude avec 36 écoles de Barcelone).

  • Le Dr Melissa Lem de Toronto affirme que passer du temps dans la nature est essentiel au bon développement de l'enfant, sur le plan psychologique et physique.

  • Un bon développement cognitif dépendrait d'un contact suffisant avec la nature. Des spécialistes émettent l'hypothèse que le manque de nature pourrait être une des causes de problèmes d'apprentissage.

  • Des écoles finlandaises avec séances en pleine nature ont mis en évidence les bienfaits de ces séances (lien).

  • En Suisse, Sarah Wauquier expérimente des classes pleine nature.

  • Charlotte Mason, pédagogue britannique, insistait sur l'importance de la nature et proposait plusieurs heures par jour à l'extérieur de la maison !

Or, aujourd'hui, les enfants passent de moins en moins de temps au contact de la nature (la nature ne signifiant pas uniquement la forêt, mais aussi le fait de prendre soin d'une plante, de contempler un paysage, etc.). Le réseau Ecole et Nature invite a réfléchir et agir afin d'éviter ou contrer le Nature deficit disorder ou Syndrome du manque de nature.


Syndrome du manque de nature

Le Nature deficit disorder a été mis en évidence par Richard Louv. Il s'est ainsi alerté de différents problèmes rencontrés par les enfants. Le rapport de l'académie des sciences nous alerte car cette absence de nature associée à un temps de présence conséquent devant les écrans engendre chez les enfants des problèmes de surpoids, un déficit de l'attention et de concentration, une entrave au développement du langage, un manque de sommeil, moins de communication familiale (ils n'ont plus le temps de parler) et un stress plus grand.


Bienfaits de la nature

Une étude* a révélé qu'une promenade de 50 minutes dans la nature pour un enfant souffrant de TDA (Trouble du Déficit de l'Attention) augmente de 20 % sa mémoire de travail et sa concentration !

Mémoire de travail et concentration sont également meilleures chez les enfants bénéficiant de contacts réguliers avec la nature.

Se promener dans la nature permet également de lutter contre la fatigue en nous "ressourçant".

De plus, une promenade au contact de la nature permet de lutter contre le stress. Ce n'est pas pour rien si en cas d'angoisse chronique, on conseille une promenade quotidienne.

Alors qu'attendons-nous ? Cultivons des plantes vertes, un potager lorsque c'est possible, promenons-nous dans les espaces verts, revenons à nos racines, n'oublions pas que l'humain a longtemps évolué au contact de la nature, ce besoin est dans nos gênes. Nous appartenons au monde nature.


Ce besoin est cité dans le module 2 de ma formation. Pour aller plus loin, mieux accompagner votre enfant, développer une pédagogie positive et efficace, inscrivez-vous à ma formation "Motiver son enfant- L'aider à se concentrer" en cliquant ici.


*Etude réalisée par Marc Berman, chercheur à l'institut de recherche Rotman de Baycrest à Toronto.

0 commentaire

Posts récents

Voir tout
bottom of page