top of page

10 conseils pour bien commencer l'école à la maison

Dernière mise à jour : 8 juin



Les conseils suivants sont particulièrement valables pour les familles qui font l'école à la maison en raison de souffrance scolaire, mais ils sont bien sûr également utiles pour les familles qui pratiquent l'instruction en famille sans qu'il y ait eu souffrance scolaire.

1. Créer un rituel matinal pour bien commencer l'école à la maison

Un rituel de mise en route, un petit moment de détente (pause méditation, etc.) et/ou de jeu (jeu de concentration, recherche des "erreurs", etc.) permet de se réveiller en douceur. Sur l'envie d'apprendre, nous vous proposons un fichier gratuit pour bien commencer la journée et se concentrer.

2. Ne pas se focaliser sur l'habillage

Dehors, il fait froid. A la maison, les enfants peuvent cocooner, prendre le temps de se réchauffer. Commencer à apprendre des choses alors qu'on est en pyjama n'est généralement pas un frein et permet justement de démarrer en douceur.

3. Définir un lieu d'instruction n'est pas obligatoire

Aucune obligation d'un lieu défini pour la plupart des enfants. N'hésitez pas à faire des activités à différents endroits et à varier au cours de la journée et de vos envies.

Vous constaterez également qu'en fonction de l'âge et de l'enfant, les besoins changent. Ainsi le petit aime particulièrement être dans les pièces de vie communes tandis que les plus grands peuvent avoir besoin d'un espace personnel. Aucune comparaison avec d'autres familles, il importe de répondre aux besoins de votre enfant et de vos possibilités d'espace.

Notre instruction en famille a été d'autant plus riche et vivante que nous avons beaucoup varié les lieux d'instruction.

4. Choisir le bon moment pour instruire l'enfant

Si la plupart des enfants étudient mieux le matin, ce n'est pas nécessairement le cas. Tenez également compte de vos impératifs et choisissez le moment où chacun de vous est le plus disponible, C'est l'un des avantages de l'école à la maison.

5. Profiter de l'IEF pour faire découvrir le monde du travail à l'enfant

Certains d'entre vous partiront au travail avec leur enfant ou bien travailleront à domicile. Si c'est possible, partagez cette expérience avec votre enfant, c'est une occasion unique et inattendue de montrer votre réalité, ce que vous faites et de permettre à votre enfant de découvrir ce quotidien de l'emploi.

6. Respecter les besoins naturels de l'enfant

A l'école, les enfants sont vivement incités à aller aux toilettes à des moments déterminés.

A la maison, ne les obligez pas à finir une leçon lorsqu'il y a un besoin pressant. Laissez l'enfant respecter son corps. De la même façon, laissez-le boire lorsqu'il en a besoin. L'instruction en famille permet justement de respecter les besoins de l'enfant, alors ne vous en privez pas.

7. Prendre en compte le besoin de bouger des plus jeunes

L'enfant et plus particulièrement le jeune enfant a un besoin fondamental de bouger. Laissez-le bouger ou même apprendre debout s'il en a besoin. Les bénéfices risquent d'être peu visibles sur une période courte, mais ils sont conséquents sur un temps long : l'enfant est mieux concentré !

8. En instruction en famille, ne pas oublier de souffler !

Instruire ses enfants à la maison demande énormément de patience. Lorsque la tension monte, lorsque ça ne va plus, soufflez ! Respirez. Sortez quelques minutes pour changer d'air. Promenez-vous dans la nature si c'est possible.

9. Privilégier des apprentissages concrets

L'enfant apprend mieux lorsque ses apprentissages font sens.

De plus l'enfant a très souvent besoin de manipuler. De simples pâtes peuvent l'aider à compter et progressivement passer à l'abstraction.

Ces besoins de manipulation et de sens ne s'arrêtent pas là.

C'est le coeur de notre pédagogie, la pédagogie de projet proposée dans nos kits à thèmes et dans nos programmes.

10. Ne pas s'éparpiller pas et Cultiver le bonheur d'apprendre

Sur le net, vous trouverez une quantité incroyable de supports. La très grande majorité des familles débutantes finit par ne plus savoir où donner de la tête, comment choisir.

De plus, quantité ne signifie pas toujours qualité. Pour en avoir testé et consulté un certain nombre lorsque j'étais une maman sans école, les erreurs orthographiques ou pire, des erreurs historiques par exemple sont parfois présentes. Il faut dire qu'il est très facile de créer, de partager gratuitement ou de façon payante. Or on perd beaucoup de temps à trier.

Quelques conseils pour vous repérer : regardez systématiquement qui réalise les supports. Si l'information est manquante, s'il n'y a aucun nom, aucune qualification, passez votre chemin. Si les supports sont payants ou s'il y a appel au don, vérifiez que les mentions légales sont indiquées ; en particulier vérifiez qu'il y a bien un numéro de SIRET si c'est une entreprise et la possibilité de contacter le propriétaire du site.

Mieux vaut également privilégier des supports de qualité et éviter par exemple les sites avec de multiples créateurs où il faudra une fois encore trier, risquer d'avoir des niveaux de qualité très disparates et aucun fil conducteur.


De plus, s'il est indispensable de tester, si proposer des supports différents peut être un bon moyen pour que l'enfant et vous découvriez ce qui lui convient, il est important de prendre le temps de véritablement tester et de limiter les sources différentes de supports pour éviter le "trop de supports" car au final, il n'y a plus de logique et le risque est alors de ne plus savoir comment choisir entre les différentes propositions pour une même notion ou bien même de ne pas parvenir à la comprendre car les approches sont trop différentes. Inutile d'avoir quatre cahiers ou approches mathématiques différentes par exemple.

Sélectionnez pour profiter au mieux de cette période d'instruction en famille.

Et surtout cultivez le bonheur d'apprendre et la motivation de votre enfant.

Un enfant motivé, passionné, c'est le meilleur moyen d'apprendre et de progresser !


Images Pixabay et Monde de Mei et Noé

0 commentaire

Posts récents

Voir tout

Comments


bottom of page