top of page

Dans le cratère d'un volcan : illustration de la pédagogie de projet

Dernière mise à jour : 5 sept. 2023


Cratère volcan Montpeloux

Photo personnelle non libre de droits- Montpeloux 2023


Trop souvent les enfants décrochent des apprentissages, trop souvent ils se désintéressent de ce qu'on essaie de leur transmettre et pour cause, ils n'en voient pas l'intérêt.


Les atouts de la pédagogie de projet

Avec la pédagogie de projet, on choisit un angle d'approche différent, on cherche à lier plusieurs apprentissages et y compris lorsque celle-ci est limitée à quelques activités, les enfants témoignent fréquemment d'un plus grand bonheur d'apprendre car on les rend acteurs de leurs apprentissages.

En effet dans "pédagogie de projet", il y a aussi "projet", l'enfant ne se contente pas de recevoir, on ne cherche pas à ce qu'il "ingurgite", on souhaite développer sa motivation et lui permettre de chercher, tester et même prendre des initiatives.

Plus la pédagogie de projet est développée, plus l'enfant est acteur, plus les apprentissages font sens et deviennent concrets.

C'est ce que nous mettons en place avec nos kits thématiques. Nous cherchons ainsi à créer une immersion complète avec notamment une histoire, des apprentissages liés, des bricolages, des lectures et des liens bonus.

On dit qu'on retient environ 10 % de ce qu'on lit, 20 % de ce qu'on entend, 50 % de ce qu'on voit et entend simultanément et 90 % de ce qu'on réalise (écrit, dessine, fabrique). La pédagogie de projet de par son mode de fonctionnement vise ces 90 %.


Lectures, vidéos, films, bricolages et sorties pour apprendre mieux et vivre un thème !

Généralement avec la pédagogie de projet, on se contente de lier quelques apprentissages en mathématiques et français avec de la culture générale, un projet de physique, un projet technologique. Ce sont en effet des points essentiels dans la pédagogie de projet et la concrétisation d'un projet lancé donne un véritable sens à des textes lus et des calculs réalisés.

Plus la pédagogie de projet est élaborée et développée, plus les apprentissages sont liés et plus le sens de ce qui est appris est présent.


Découvrir un cratère de volcan en France

Avec un thème comme celui des volcans, on peut expérimenter plusieurs protocoles pour des simulations effusives ou explosives. Quasiment tous les enfants adorent.

Aller plus loin, c'est encore consolider les découvertes, nourrir un intérêt, rendre concret ce qui a été découvert.

Ainsi, après avoir découvert à l'automne dernier, puis refait (la passion réaffirme l'intérêt) son kit Montagnes et volcans, N. âgé de 8 ans rêvait de volcans. Cet été, nous avons réalisé son rêve et il a pu pénétrer dans le cratère d'un ancien volcan (image ci-dessus), le Montpeloux situé dans le Puy-de-Dôme. Autant dire que jusqu'au jour de la visite, il a beaucoup répété "C'est quand qu'on va au Montpeloux ?".

Et, enfin, des étoiles plein les yeux, il a pu découvrir "son" cratère !

Bon, maintenant, il rêve de voir le Krakatoa. Lol


Concrétiser des apprentissages avec la pédagogie de projet

"Ok, mais on fait comment avec un autre thème ?", nous direz-vous peut-être.

Si vous utilisez déjà nos kits, vous avez déjà lu des pistes concrètes. Si ce n'est pas le cas, exemples avec nos thèmes de 2023/24 (autres que celui des Montagnes et volcans) :

  • Madagascar : l'idéal est bien sûr un voyage à Madagascar, mais nous n'avons pas tous les moyens de nous le permettre. Aussi vous pouvez, par exemple, emmener votre enfant dans un parc animalier où des animaux vivant à Madagascar sont représentés. Mission : les repérer. Autre possibilité : s'investir dans une association de soutien à la faune malgache ou à la population malgache, l'occasion de s'ouvrir à d'autres réalités.

  • Au temps de Louis XIV : on pensera certainement à Versailles, mais bien d'autres lieux valent le détour comme par exemple le château de Vaux-le-Vicomte.

  • Les robots : participation à un atelier et/ou concours de robots, visite de musée comme par exemple celui des automates à Paris ou celui dans le Vercors.

  • Les impressionnistes : visite de musée comme par exemple le musée d'Orsay à Paris. Autre possibilité : atelier de peinture "impressionniste" (le risque étant la confusion avec certains ateliers ponctuels prétendument impressionnistes et qui en fait ne le sont pas. Cependant, dans ce cas, c'est aussi l'occasion pour l'enfant d'exercer son esprit critique).

  • Secrets des chevaux : promenade avec un cheval, visite d'un haras, visite d'un musée de l'équitation ou du cheval (par exemple Chantilly), découverte du travail d'un équithérapeute, etc.


Posts récents

Voir tout
bottom of page