top of page

Comment progresser en orthographe ?

Dernière mise à jour : 21 juin



Comment améliorer son orthographe ? Les deux premiers conseils généralement donnés sont de lire et de faire des dictées. Or ces conseils sont souvent peu efficaces pour un grand nombre de personnes ! Après quelques précisions, cet article et cette vidéo vous proposent d'autres pistes (article et vidéo sont sensiblement différents).


Si lire beaucoup peut, dans une certaine mesure, permettre des progrès, il n'est pas rare de rencontrer de grands lecteurs dont les textes sont truffés d'erreurs orthographiques ! En effet, lorsqu'on lit, on ne prête pas toujours attention aux mots, tout dépend si intelligence visuo-spatiale développée, si désir de découvrir rapidement le contenu au détriment de la forme, etc.

Quant aux dictées, elles découragent trop fréquemment celles et ceux qui ont de grandes difficultés. Nous vous proposons ainsi un article sur l'utilité controversée de la dictée et un autre pour des alternatives.

Dans cet article, nous vous proposons de nouvelles pistes pour progresser en orthographe.


Ces pistes proposées dans le pack 1 et le pack 2 "Réussir en français" concernent une des 4 "zones de risque" en orthographe : les correspondances phonographiques ou plus clairement les correspondances entre l'écrit et l'oral.


Pourquoi commencer par les correspondances phonographiques ? Est-ce utile pour chacun ?

Réponses dans la partie ci-dessous.


Comment progresser en orthographe grâce aux correspondances phonographiques maitrisées ?


Entendre pour bien écrire

Pour tout vous dire, mon expérience personnelle a influencé mon expérience professionnelle. Expérience personnelle en raison de mon profil particulier et du profil particulier de mes filles, mais aussi parce que j'ai changé plusieurs fois de maison et participé à plusieurs chantiers : 2 maisons "retapées" dont l'une où nous ne disposions de rien sauf des murs et 2 maisons neuves dont l'une pour laquelle j'ai notamment co-coulé les fondations et co-construit les murs. Or ces expériences ont été fondatrices à tout niveau ! Lorsqu'on construit une maison, il est ainsi essentiel de bien anticiper les étapes et de commencer par des fondations solides. Une amie a payé le prix fort de fondations mal réalisées et elle a ainsi tout perdu (heureusement une forte solidarité locale lui a permis de rebondir).


En orthographe, rien d'aussi tragique. Mais en "construisant" trop vite, on construit sur des "sables mouvants". Certains parviennent à donner le change durant un temps. D'autres disposent de certaines capacités d'analyse (parfois non conscientes) qui leur permettent de réussir. D'autres encore ont appris avec une bonne méthode. Et puis, il y a tous les autres et les difficultés rencontrées souvent durablement...


Les fondations, c'est de commencer par les correspondances écrit-oral. En français, comme dans toutes les langues du monde, nous avons au moins deux langages (on pourrait a minima rajouter le langage gestuel, les intonations, etc., mais c'est un autre sujet).

Or le langage écrit et le langage oral ne sont pas les mêmes. Nous apprenons leurs correspondances pour écrire.

On se focalise souvent sur l'écriture des sons complexes (comment écrire le son "an" ou plus complexe le son "in" par exemple), c'est en effet essentiel.

Puis on pense aux règles "faut-il 1 ou 2 "s", 1 ou 2 "p" par exemple ? La première règle méconnue peut provoquer de sérieuses erreurs de sens. La seconde permet surtout d'avoir une meilleure maîtrise de l'orthographe.

Cependant, se concentrer sur ses points ne suffit pas !

En effet, très souvent les personnes ayant des difficultés en orthographe mélangent les lettres et les sons et si on prend le temps de lire à voix haute le texte, on perçoit rapidement certaines confusions, Et pourtant, beaucoup commencent par soutenir que "si si, c'est bien ce qui est écrit". Ils sont souvent de bonne foi, ils n'ont pas appris à écouter.


Dans un premier temps, il est donc essentiel d'apprendre à écouter, essentiel de connaître les correspondances phonographiques.

Cerises sur le gâteau (oui , elles sont plurielles !), ce travail permet également de développer la concentration et la compréhension de texte.


Images Pixabay et couvertures Floriane Huet

0 commentaire

Comments


bottom of page